Easter train, mon jeu de Pâques

demi-twine

À force de réfléchir sur le jeu,  sur mon blog ou avec mon camarade Manuel dans les podcasts de Ludologies, il était temps pour moi de mettre les mains dans le cambouis. Et quoi de mieux que Pâques pour offrir des oeufs…euh des jeux ! Ainsi, j’ai le plaisir de vous présenter Easter Train, mon premier jeu maintenant disponible en version alpha.

Voilà un certain temps que je le prépare dans mon coin. Tout a commencé il y a un an environ alors que j’étais encore à Paris. Voulant faire quelque chose de constructif sur mon temps libre, j’ai passé des heures à bidouiller des trucs sur Code Academy ou encore Game Maker. Mais en allant à une conférence de David Dufresne (Prison Valley, Fort Mc Money, …), je me suis souvenu de ce petit logiciel pour faire des histoires dont vous êtes le héros sans avoir à coder comme un dingue. Son nom ? Twine. Et après de longues pauses, d’interminables hésitations et de courtes périodes d’hyperproductivité, voici Easter Train.

Comme vous pourrez le voir, Easter Train est un jeu narratif vous plaçant dans un train. Pas capable de rester en place, vous allez devoir bouger très vite de votre place pour constater des étrangetés. Le gameplay est relativement minimaliste, en tout cas en apparence. Vous avez le choix entre deux destinations : le wagon en face de vous ou celui derrière vous.

Un train, plusieurs chemins

4285266385_0fb2bfd2f9_b
Un voyage et des possibles

En réalité, toutes les situations que vous rencontrez sont déterminés au hasard. Certes le train va bien quelque part. Mais la destination ne sera pas vraiment définie. Comme un simple jet de dé, l’ordinateur choisit pour vous la prochaine situation que vous allez vivre. Si ce n’était pas du tout la volonté première, je me rends compte que les scènes sont plutôt effrayantes. Je ne dirai pas si tout cela se termine bien. Pour ne pas spoiler, mais aussi parce que je ne sais pas la fin que vous allez connaître.

Très vite, vous allez vous rendrez compte que certaines situations vous sont familières. Et c’est sans doute le cas puisque chaque wagon est inspiré d’un point très précis d’un jeu, d’un film ou d’un livre. Mais dans ce chaos apparent se cache bien évidemment un ordre. Car il y a bien le mot Easter à côté de Train. Et il y a donc un secret qu’il va falloir débusquer.

Je vous souhaite donc bien du courage sur cette route. Je sais que le jeu n’est pas exempt de défauts. Comme précisé dans le chapeau, il s’agit d’une alpha. De l’orthographe approximative à d’éventuels bugs non corrigés, mon premier jeu n’est pas parfait. Si j’ai mis des mois à le sortir, c’est parce que je voyais très vite les limites du gameplay. J’aurais souhaité revoir la mise en page et pleins petits détails que vous ne verrez sans doute jamais.  Mais il fallait le sortir. Il fallait m’en débarrasser pour passer à autre chose.  Maintenant, il va vivre sa vie avec vous. Je peux maintenant me consacrer à d’autres projets (d’autres jeux ?). Je suis bien évidemment ouvert à toute discussion. Pour cela, envoyez-moi vos retours en remplissant le formulaire contact.

Pour commencer une partie, cliquez ici.

H.B

Crédits photo : Long Island Rail Road by Steven Kreuzner